CYBERSTAT CHALLENGE

Faites connaissance avec les participants du Défi CyberStats 2019 de SERENE-RISC. Leurs travaux seront présentés à la Conférence GoSec, les 28 et 29 août prochain au Palais des congrès de Montréal.

Camille Felx-Leduc

Maîtrise en informatique

« Après mes études, je souhaite continuer d’améliorer mes compétences en cybersécurité autour des TI et des TO. Je compte aussi acquérir de l’expérience internationale en leadership et en formation d’équipes. De plus, j’aimerais jouer un rôle clé, à l’international, ce qui me permettrait, avec créativité, d’obtenir des résultats novateurs. » 

 

Alexa Charles

Maîtrise en criminologie

« J’aimerais exercer au gouvernement dans un poste haut placé, en tant qu’analyste dans la lutte contre le terrorisme ou en tant que négociatrice lors de prises d’otage. Je ne suis pas encore certaine à 100 % de ce que je souhaite faire mais, en tout cas, je suis passionnée par tout ce qui relève de la sécurité intérieure. » 

 

David Brisebois

Maîtrise en criminologie

« Une fois mes études terminées, j’aspire à obtenir un emploi dans le domaine de la sécurité publique au sein, par exemple, d’un ministère ou de la police. Je m’intéresse particulièrement aux pratiques policières, aux politiques publiques et à la sécurité environnementale. » 

 

 

Caroline Dakouré

Maîtrise en informatique

« Après mes études, j’aimerais me spécialiser en interface utilisateur afin de compléter ma passion pour l’informatique par ma nouvelle passion artistique. Dans un premier temps, je compte me former aux technologies de ce domaine et y travailler à plein temps par la suite. Je suis également de plus en plus intéressée par les cyberenquêtes et considère également cette possibilité. »

 

 

Marc-André Audet

Certificat en cyberfraude

« Je cumule plus d’une dizaine d’années d’expérience professionnelle en TI, dont neuf ans spécifiquement dans le domaine de la sécurité publique. Le développement, la cyberenquête, l’informatique judiciaire et la recherche en source ouverte sont des domaines qui me passionnent!

« Je terminerai des études à temps partiel durant la prochaine année, à Polytechnique Montréal, après quoi je compte bien prendre un petit moment de réflexion dans le but de poursuivre au deuxième cycle… À suivre! »

 

 

Marilyne Bernier

Maîtrise en criminologie

« Étant bientôt au terme de ma maîtrise en criminologie à l’Université de Montréal, je serai sous peu activement à la recherche d’un emploi en cybersécurité. Je souhaite accéder à un poste qui me permettra de mettre à profit ma spécialisation dans le secteur financier ainsi que mes connaissances en matière de gestion du risque, de cybercriminalité et de cyberrésilience. »

Traian Toma

Maîtrise en criminologie

« Après la maîtrise, je compte effectuer un doctorat en criminologie, toujours en me focalisant sur les questions de cybercriminalité et de cybersécurité. De même, j’envisage une carrière de chercheur en traitant ces mêmes enjeux, car ils ne font que prendre de plus en plus d’importance dans notre quotidien. Je souhaite me spécialiser dans les questions ayant trait au Web profond (dark web). Par exemple, il serait pertinent pour un chercheur d’en connaître davantage sur les façons dont les réseaux criminels se manifestent dans cette portion du Web, comparativement au monde physique. Je m’orienterai sans doute autour des méthodes quantitatives/mégadonnées ».

 

 

Uyên Tang

Maîtrise en criminologie

« Une fois mes études terminées, j’aimerais entreprendre ma carrière au sein d’une organisation policière, d’un ministère ou bien d’une entreprise en cybersécurité. Je m’intéresse notamment au renseignement criminel, à l’investigation numérique et à la linguistique légale. » 

 

 

Alex Dos Santos

Maîtrise en gouvernance, audit et sécurité des TI

« Je suis un professionnel en protection et gestion des cyber-risques liés aux affaires. J’aspire à contribuer à l’innovation d’affaires en permettant une saine gestion des cyber-risques alignée sur les menaces les plus significatives. »

Patrice Brisson

Maîtrise en gouvernance, audit et sécurité des TI

« Je souhaite, une fois mes études terminées, être consultant international en gouvernance de la sécurité de l’information. »

Manon Pamar

Doctorat en criminologie

« Je compte m’orienter vers la recherche appliquée afin d’entreprendre des travaux en partenariat direct avec les services de police ou la justice, ou de guider leurs orientations stratégiques dans des postes à vocation prospective. Je souhaite vivement combiner la recherche empirique et la pratique policière afin qu’elle soit guidée par les éléments probants de la recherche (EBP – evidence based policing). Pour ce faire, j’aimerais mobiliser la théorie de projets de recherche menés à bien dans une perspective d’application concrète en pratique policière, en France et au Québec. Mes champs d’intérêt se concentrent particulièrement sur la cybercriminalité et, plus spécifiquement, sur le Web invisible (dark web) et la pédopornographie. »

Adeline Veyrinas

Maîtrise en criminologie

« Je souhaite travailler en (cyber) sécurité, sur un volet prévention, afin de permettre à des organismes d’améliorer leurs compétences en la matière, en tirant partie des bienfaits de la recherche-action et de l’analyse de données quantitatives appliquée. Mes intérêts se portent sur les stratégies et méthodes de prévention de la cybercriminalité ainsi que sur la gouvernance de la cybersécurité et les actions policières attenantes. »

Loreena Bertoux

Maîtrise en criminologie

« Je n’ai pas encore une idée précise de ce que je souhaiterais faire une fois mes études terminées. Je reste donc ouverte à tout débouché qui me permettrait d’exercer en criminologie, en cybercriminalité ou en cybersécurité. Idéalement, mon futur emploi me donnerait aussi la possibilité de mettre à profit mes connaissances en psychologie. »